Demander l'aide des génies pour connaître le Ghayb et la décision concernant l'hypnose-Divination

Demander l’aide des génies pour connaître le Ghayb et la décision concernant l’hypnose-Divination

hypnose

Q: Quelle est la décision à propos d’une personne qui cherche de l’aide auprès de djinns (créatures créées par le feu) pour connaître le Ghayb (l’invisible), par le biais de), par exemple, Darb Al-Mandal (nécromancie)? sur l’hypnose par laquelle l’hypnotiseur a le pouvoir sur les hypnotisés et a la capacité de les dominer et de les faire abandonner un acte interdit, de les guérir d’un trouble psychologique ou de les faire exécuter leurs ordres (d’hypnotiseur). disant « Pour le rang de tel ou tel … » Est-ce une sorte de serment ou non? Faites-le nous savoir!

->
Le Comité a donné les réponses suivantes:

Premièrement:
La connaissance de Ghayb n’est attribuée qu’à Allah (exalté soit-il). Personne de sa création, qu’il s’agisse de génies ou d’humains, ne connaît Ghayb, à l’exception de ce qu’il révèle à tous ceux qu’il veut parmi ses anges ou messagers. Allah (exalté soit-il) dit:

Dites: « Personne dans le ciel et la terre ne connaît le Ghaib (invisible), sauf Allah »

Allah (qu’Il soit Exalté) dit aussi à propos de Son Prophète Sulayman (Salomon, que la paix soit sur lui) et les Djinns l’ont subjugué:

Alors quand on décrète la mort pour lui [Sulaimân (Solomon)], rien ne les a informés (les génies) de sa mort, sauf un petit ver de terre qui rongeait (lentement) son bâton. Puis, quand il est tombé, les génies ont clairement vu que s’ils avaient rencontré les Invisibles, ils n’auraient pas été laissés dans le tourment humiliant.

Allah (exalté soit-il) dit:

« (Lui seul est) le Connaisseur total de Ghaib (Invisible), et ne révèle Son Ghaib (Invisible) à personne. »

Sauf pour un Messager (de l’humanité) qu’il a choisi (l’informe de l’invisible autant qu’il le souhaite), puis fait une bande de gardes vigilants (anges) marcher devant lui et derrière lui.

(Pièce n ° 1; page n ° 592) Il est authentiquement rapporté que
Al-Nawwas ibn Sam`an (qu’Allah soit satisfait de lui) a raconté que le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a dit:

Quand Allah souhaite révéler quelque chose, le Wahy (Apocalypse) parle à haute voix et le ciel commence à trembler, ou dit: un fort tremblement qui craint Allah (Glorifié et exalté soit-Il). Lorsque les habitants du ciel entendent cela, ils sont choqués et font Sujud (prosternation). Jibril (Gabriel, que la paix soit sur lui) est le premier à lever la tête et Allah lui révèle ce qu’il souhaite. Il passe aux anges. Quand un ciel passe, les anges qui y vivent disent: « Oh Gibril, que dit Notre Seigneur? » Il répond: « Il a dit la vérité et il est le Très Haut, le plus Grand ». Tous les anges disent la même chose que Jibril jusqu’à ce qu’il transmette la révélation là où Allah (Glorifié et Exalté soit-Il) lui a commandé.

Dans le livre (authentique) de Hadith Sahih, l’autorité de
Abu Hurayrah (qu’Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a dit:

Quand Allah décrète un ordre dans le ciel, les anges battent des ailes, indiquant un abandon complet à leur dicton, qui sonne comme des chaînes traînées sur le rocher et le son les atteint.

À tel point que lorsque la peur est bannie de leur cœur (des anges), ils (les anges) disent: « Qu’est-ce que ton Seigneur a dit? » Ils disent: «La vérité. Et il est le plus grand, le plus grand.  »

Donc, les auditeurs furtifs (démons) entendent cette commande, et ces auditeurs furtifs sont comme ça, l’un au-dessus de l’autre.  »
Sufyan (un sous-narrateur) l’a démontré en tenant sa main droite et en écartant ses doigts. Un auditeur furtif entend un mot qui se transmet à ce qui est en dessous de lui et le second le transmet à ce qui est en dessous de lui jusqu’à ce que le dernier le transmette à un magicien ou à un expert. (Pièce n ° 1; page n ° 593) Parfois, une flamme (feu) peut frapper le diable avant de pouvoir la transmettre, et d’autres fois elle peut la transmettre avant que la flamme (feu) ne la frappe, après quoi le magicien ajoute à ce mot une centaine de mensonges Alors les gens diront: « N’a-t-il pas (c’est-à-dire le magicien) dit telle ou telle chose à telle ou telle date? » Par conséquent, ce magicien aurait dit la vérité à cause de la déclaration qui a été entendue du ciel.

Par conséquent, il est irrecevable
Demandez l’aide de génies ou de toute autre créature pour en savoir plus sur les questions invisibles, soit en vous rapprochant de Du`a ‘(supplication), par l’intermédiaire de Darb Al-Mandal, soit par tout autre moyen. Ces actes impliquent Shirk (associer les autres à Allah dans Sa Divinité ou culte) parce que ce sont des actes de ‘Ibadah (culte). Allah a informé ses serviteurs de ne dédier Ibadah qu’à lui, en disant:

Nous vous (seulement) adorons, et nous (seulement) demandons de l’aide (pour chacun).

Il est authentiquement rapporté que le Prophète (que la paix soit sur lui) a dit
Ibn `Abbas:

Si vous priez, priez Allah seul; et si vous avez besoin d’aide, demandez à Du`a ‘l’aide d’Allah seul.

En second lieu:
L’hypnose est un type de divination par lequel l’hypnotiseur cherche l’aide de Jinn et l’amène (le Jinn) à dominer la personne hypnotisée et à parler à travers lui. Le génie donne à la personne hypnotisée le pouvoir d’effectuer certaines actions uniquement si elle accepte d’obéir à l’hypnotiseur et est honnête avec lui en échange d’avantages mutuels. En conséquence, Jinn oblige la personne hypnotisée à obéir à l’hypnotiseur concernant toute action ou information requise de sa part. Par conséquent, il est inadmissible d’utiliser l’hypnose comme moyen de retrouver la place d’un objet volé ou perdu, par exemple, pour guérir un malade ou pour faire quoi que ce soit d’autre (partie n ° 1; page n ° 594) pour par la personne hypnotisée. . En fait, ces actes impliquent Shirk à cause de ce qui a déjà été mentionné et parce que c’est une sorte de recours à quelqu’un d’autre qu’Allah pour connaître des choses au-delà de l’ordinaire qu’Allah a autorisé pour sa création.
En troisième lieu:
Dire « par le rang de tel ou tel » peut être un serment, ce qui signifie: « Je vous jure par le rang de tel ou tel », ou une sorte de Tawassul (implorant Allah par un moyen) par une personne ou par son rang Dans les deux cas, ce dicton est inadmissible. Dans le premier cas, il est interdit de jurer par une personne sur une autre personne. Par conséquent, il est absolument inadmissible de jurer par une personne au lieu d’Allah (exalté soit-il). En fait, le Prophète (que la paix soit sur lui) a dit que prêter serment par quelqu’un d’autre qu’Allah était un acte de Shirk. Il a dit:

Celui qui jure par quelqu’un en dehors d’Allah a commis un acte de Shirk.

(Associé par
Ahmad
Abu Dawud
Al-Tirmidhy, et
Al-Hakim qui l’a déclaré Sahih).

Il est inadmissible dans le deuxième cas parce que les Sahabah (Compagnons du Prophète, qu’Allah soit satisfait d’eux) n’ont pas exécuté le Tawassul pour le Prophète (que la paix soit sur lui) ou pour son grade, ni pendant sa vie ni après sa mort. Ils étaient pleinement conscients de leur statut et de leur rang exceptionnels et des plus informés de la charia (loi islamique). Ils ont fait face à de nombreuses difficultés pendant la vie du Prophète (que la paix soit sur lui) et même après sa mort. Cependant, ils se sont tournés vers Allah et ont fait Du’a ‘à nul autre que Lui pour alléger leurs ennuis. Si Tawassul du Prophète (que la paix soit sur lui) ou son rang était permis, il (la paix soit sur lui) l’aurait enseigné à sa Sahabah parce qu’il n’a rien laissé qui pourrait rapprocher une personne d’Allah, mais lui a plutôt ordonné les gens à le faire et l’ont guidé. (Partie n ° 1; page n ° 595) De plus, les Sahabah (qu’Allah soit satisfait d’eux) l’auraient fait car ils étaient intéressés à agir conformément à ce qui leur était légal, en particulier en période de détresse. . Par conséquent, puisqu’il n’y a aucune preuve de la permission et des conseils du Prophète pour un tel acte ou de l’observance de Sahabah, cela dénote qu’il est inadmissible. Il est prouvé que le Sahabah (qu’Allah soit satisfait d’eux) avait l’habitude d’exécuter le Tawassul à Allah en demandant au Prophète (que la paix soit sur lui) de faire Du’a ‘à son Seigneur. Cela s’est produit au cours de sa vie avec l’occasion de faire Du`a ‘pour Istisqa’ (demande de pluie) et à d’autres occasions. Quand le Prophète (que la paix soit sur lui) est mort,
‘Umar (qu’Allah soit satisfait de lui) est allé à Salat-ul-Istisqa’ (Prière pour la pluie) et a dit:

Oh Allah! Nous avions l’habitude de demander à notre Prophète de vous convoquer par la pluie, et vous nous béniriez avec la pluie, et maintenant nous demandons à son oncle de vous appeler par la pluie. Oh Allah! Bénis-nous avec la pluie. « Et il pleuvrait.

Je voulais demander
Al-`Abbas pour faire Du`a ‘à Son Seigneur. Il ne voulait pas faire Tawassul pour le grade de
Al-`Abbas parce que le rang du Prophète (paix soit sur lui) est plus élevé que celui de son oncle et reste le même même après sa mort. Par conséquent, si ‘Umar avait l’intention de Tawassul, il l’aurait fait pour le rang de Prophète (que la paix soit sur lui) au lieu de son oncle;
Un acte qui ne s’est pas produit. En outre, le Tawassul par le rang de prophètes et de personnes pieuses est un médium qui mène à Shirk, comme cela a été pratiquement démontré dans la vie réelle. Par conséquent, cet acte est inadmissible pour bloquer les moyens menant au Shirk et protéger le caractère sacré du Tawhid (monothéisme). Qu’Allah nous accorde le succès. Que la paix et les bénédictions soient avec notre prophète Mohammed, sa famille et ses compagnons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *