JUICE – Florida Politics’ Juicy Read – 5.20.20 – Trump Fires Back At Pelosi – Sen. Scott backs Trump’s Threat – Investigating Republicans – Honest Joe Biden? – More…

JUICE – Florida Politics Juicy Read – 5.20.20 – Trump met le feu à Pelosi – Le sénateur Scott soutient la menace de Trump – Enquête sur les républicains – L’honnête Joe Biden? – Plus…

Perde de graisse

La guerre des mots continue

Après Conférencière Nancy Pelosi (D) appelé le président Trump « gras » dans une récente interview à la télévision, ce n’était qu’une question de temps (heures) avant que le président ne réponde au député vétéran. Fidèle à sa forme, Trump a pris une grosse livre de viande de Pelosi, remettant en question son état mental. VOUS DEVEZ LIRE.

***Note personnelle: La newsletter d’aujourd’hui sera plus courte que la normale plus tard, étant donné que nous avons finalement réparé hier le tendon du biceps déchiré et que ce bandit manchot ne pouvait pas faire grand-chose.

Ma couronne …

Le sénateur Rick Scott (R) il fait écho et loue la lettre du président Trump qui menace de suspendre définitivement le financement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), très contestable et corrompue. LIRE LA SUITE.

enquêtes

Tout comme les démocrates maison poussent à enquêter sur le président Donald Trump au sujet de sa réponse COVID-19, et ils envisagent également un autre processus de destitution, ils visent également d’autres personnes à enquêter.

Ancien membre du Congrès David Rivera, qui a reçu des honoraires de consultants de la compagnie pétrolière publique vénézuélienne, pourrait bientôt se retrouver au milieu d’une autre enquête / chasse aux sorcières. Membre du Congrès de Freshman Miami Représentant Donna Shalala (D) il veut enquêter sur les rapports de Rivera, qui semble hypocrite parce qu’il n’a pas demandé l’enquête sur Hunter Biden qui a reçu des millions de dollars de la Chine communiste. Où est la justice ici? Lisezmoi

Voici un aperçu des derniers problèmes du Florida Department of Health:

Visitez le Floridien

« Trump appelle Pelosi une » femme malade « après des » commentaires morbides et obèses «  par Le Floridian’s Mona Salama – Le président Trump a qualifié mardi Nancy Pelosi (D-CA) de « femme malade » souffrant de « nombreux problèmes mentaux » après l’avoir traité d’obésité pathologique. «  » Pelosi est une femme malade. Elle a de nombreux problèmes, de nombreux problèmes mentaux « , a déclaré Trump aux journalistes à Capitol Hill après avoir rencontré les républicains du Sénat. « Nous avons affaire à des gens qui doivent agir ensemble pour le bien du pays », a-t-il ajouté. Plus tôt au cours de la confusion dans la presse, des journalistes ont demandé au président s’il avait réagi à la remarque de Pelosi dans laquelle il avait réprimandé le poids de Trump lors d’une interview accordée à CNN lundi soir. « Je ne sais pas », a déclaré Trump en réponse. « Je ne réponds pas. Je pense que c’est une perte de temps. » Le président de la Chambre a critiqué Trump pour avoir pris de l’hydroxychloroquine comme traitement potentiel pour le coronavirus, disant « ce n’est pas une bonne idée » parce qu’il est « pathologiquement obèse ». « En ce qui concerne le président, il est notre président et je préférerais qu’il ne prenne pas quelque chose qui n’a pas été approuvé par les scientifiques, en particulier dans son groupe d’âge et dans son groupe de poids, disons – obèse morbide, dites-vous, » Pelosi a déclaré lundi soir dans une interview avec Anderson Cooper de CNN. « Donc, je pense que ce n’est pas une bonne idée. »

« Scott exprime son soutien à la lettre de Trump à l’OMS » par Daniel Molina, Floridian – Le président Donald Trump a envoyé cette semaine une lettre au directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, affirmant qu’il gèlerait définitivement le financement américain pour l’OMS. En outre, Trump a déclaré que les États-Unis reconsidéreraient leur adhésion si l’organisation mondiale de la santé « ne procède pas à des améliorations substantielles importantes » dans les 30 prochains jours. Le président Trump a partagé la lettre sur Twitter pour la lecture de ses partisans, et le sénateur de Floride Rick Scott (R) a commenté la lettre, démontrant son soutien et arguant que l’OMS n’a pas agi dans le meilleur intérêt des États-Unis. . Prétendant que le président Trump « prend les bonnes mesures pour protéger les contribuables américains », l’ancien gouverneur de Floride a ajouté que « l’OMS n’a pas fait son travail – être un leader en matière de santé mondiale. Choisi pour être une marionnette pour la Chine communiste. « En dehors de l’OMS, le législateur de Floride a également critiqué le Parti communiste chinois, se joignant au sénateur de Caroline du Sud Lindsey Graham (R) et à d’autres législateurs pour introduire COVID. -19 Accountability Act, qui autorise le président Trump à imposer des sanctions contre la Chine et le gouvernement communiste chinois s’ils ne coopèrent pas et rendent compte des événements qui ont conduit à l’épidémie de COVID-19. C’est l’une des nombreuses lois qui ont été introduites dans le but de responsabiliser le gouvernement communiste.

« Shalala soutient l’enquête sur les liens de Rivera avec le Venezuela » par Daniel Molina, floridien de Floride, le contrat de 50 millions de dollars de David Rivera (R) avec une compagnie pétrolière appartenant au gouvernement socialiste vénézuélien a suscité la controverse en raison de la vive opposition du député du gouvernement communiste cubain. Cette semaine, le représentant du New Jersey, Bob Menendez (D), membre du classement de la commission sénatoriale des relations étrangères, a envoyé une lettre à l’honorable John C. Demers du ministère américain de la Justice, demandant au ministère de la Justice pour vérifier si l’ancien représentant de Rivera a violé la loi sur l’enregistrement des agents étrangers dans son travail pour le régime vénézuélien de Maduro et la compagnie pétrolière publique vénézuélienne Petróleos de Venezuela, SA Dans la lettre, Menendez a fait valoir que « des articles de presse récents et un procès suggère que l’ancien député David M. Rivera (R-FL-25) a travaillé pour le compte d’un étranger principal et a mené des activités couvertes par les exigences d’enregistrement de la Loi sur l’enregistrement des agents étrangers (FARA).  » , Menendez a demandé que « le ministère de la Justice examine si M. Rivera était conforme au FARA, y compris s’il a l’obligation de s’inscrire rétroactivement en tant qu’agent s étranger au nom du régime de Maduro « .

« Obama appelle Biden » un leadership honnête et mesuré «  » par Daniel Molina, Floridian – La tension entre le président Trump et l’Organisation mondiale de la santé a été exacerbée par une lettre adressée au directeur général de l’OMS, Adhanom Ghebreyesus, qui déclare que la réponse de l’OMS au tout début de la La pandémie de COVID-19 a été «extrêmement coûteuse pour le monde». Cela découle d’une friction croissante entre le président et les démocrates, qui a conduit les démocrates à poursuivre une deuxième mise en accusation. Cela a conduit la direction démocratique à frapper le président et a fait une distinction entre le président et l’ancien vice-président Joe Biden (D). En réponse à la gestion par le président de la pandémie de COVID-19, la campagne de Biden a diffusé un message aux partisans disant que « cette administration continue de mentir, détourner et blâmer. « La campagne a ajouté que » en tant que président, le dollar devrait se terminer avec Trump – mais cette crise a mis à nu ce que nous savions déjà et être vrai: Trump ne veut pas et ne peut pas diriger le pays. « 

« Waltz sponsorise une base sécurisée pour les bases américaines » par Daniel Molina, Floridian – Le procureur général William Barr a fourni de nouveaux développements concernant le stagiaire militaire qui a tué trois marins américains et en a blessé d’autres à la base aéronavale de Pensacola à la fin de l’année dernière. Avec cela, la nouvelle législation appelée Secure United States Bases Act, parrainée par le représentant de la Floride Michael Waltz (R), aurait combattu un acte comme celui-ci qui ne s’est plus jamais produit. Le procureur général a informé que le stagiaire travaillait avec des agents d’Al-Qaïda. Le stagiaire en question, Mohammed Alshamrani était membre de la Royal Saudi Air Force, et les développements interviennent après que le FBI a pu briser le cryptage des iPhones d’Alshamrani. Le directeur du FBI, Christopher Way, a informé les journalistes au cours du week-end que les preuves ont révélé que « cela montre que l’attaque de Pensacola était en fait l’aboutissement brutal d’années de planification et de préparation par un employé de longue date de la « AQAP. » AQAP est Al-Qaïda sur la péninsule arabique. En réponse aux informations découvertes, le représentant de la Floride. Waltz a fait une déclaration, déclarant que « l’annonce est un regrettable rappel que la terreur menace toujours l’Amérique – et que c’est sur le sol de la Floride qu’une attaque terroriste s’est produite en décembre ». En outre, « bien que la formation de citoyens étrangers à travailler avec nous soit la clé du succès de nos missions à l’étranger, les États-Unis doivent surveiller attentivement et adéquatement ces citoyens étrangers, afin de garantir que cette tragédie ne se reproduira plus ». .

« Pelosi a critiqué Trump comme » obèse morbide « qui ne devrait pas prendre d’hydroxychloroquine » par The Floridian’s Mona Salama – La rapporteure Nancy Pelosi (D-CA) a critiqué le président Trump pour avoir pris de l’hydroxychloroquine comme traitement potentiel pour le coronavirus, disant « ce n’est pas une bonne idée » car il est « pathologiquement obèse ». « En ce qui concerne le président, il est notre président et je préférerais qu’il ne prenne pas quelque chose qui n’a pas été approuvé par les scientifiques, en particulier dans son groupe d’âge et dans son groupe de poids, disons – obèse morbide, dites-vous, » Pelosi a déclaré lundi soir dans une interview avec Anderson Cooper de CNN. « Donc, je pense que ce n’est pas une bonne idée. » L’observation de Pelosi sur le poids de Trump est intervenue après que le président a révélé aux journalistes lundi qu’il prenait de l’hydroxychloroquine, un médicament utilisé pour prévenir le paludisme et pour traiter les maladies auto-immunes, à titre de mesure préventive contre le coronavirus. Lors d’une conférence de presse lundi, Trump a déclaré qu’il prenait le médicament antipaludique pendant environ une semaine et demie avec un supplément de zinc comme mesure préventive contre le coronavirus. « Je comprendrai », a déclaré Trump aux journalistes lors d’une réunion avec le directeur du restaurant. « J’attendais juste de voir tes yeux s’illuminer quand j’ai dit ça. » Il a ajouté: « J’ai commencé à le prendre parce que je pense que c’est bon », a déclaré Trump. « J’ai entendu beaucoup de bonnes histoires. Je reçois de nombreuses nouvelles extraordinairement positives sur l’hydroxy. Et je dis … qu’avez-vous à perdre? »

« Rick Scott met en garde contre les avortements et les étrangers illégaux pourraient recevoir le sauvetage des contribuables » par Javier Manjarres du Floridian – De nombreux États les plus bleus du pays continuent de chercher de l’aide, ou un plan de sauvetage pour les sortir du trou financier dans lequel ils ont creusé avant que le virus COVID-19 ne freine l’économie américaine, et la Le contribuable américain peut être accro. Le sénateur de la Floride Rick Scott (R) a récemment eu un peu de mal avec le gouverneur de New York Andrew Cuomo après avoir écrit une question écrite sur les décisions fiscales de New York, dont la gestion générale et la prise de décision de Cuomo . Les deux hommes ont fait des va-et-vient, mais finalement Scott a prévalu lorsqu’il a fait une comparaison fiscale entre la Floride et New York qui a montré à quel point la Floride était plus sensible à l’impôt. Le sénateur Scott a maintenant ciblé le gouverneur de Californie Gavin Newsom et sa décision d’offrir une aide monétaire aux étrangers illégaux qui n’ont pas pu bénéficier de programmes d’incitation fédéraux, mais bénéficieront désormais des fonds des contribuables californiens mis à disposition. à leur disposition. Scott a averti que si la Floride et d’autres États solvables sauvaient les États en crise comme New York et la Californie, les avortements et les étrangers illégaux seraient financés par les contribuables. Scott a tweeté à Newsom, disant qu ‘ »un renflouement des États libéraux impliquerait le financement des contribuables pour les pensions, la paternité planifiée et les immigrants illégaux ».

« Deux Etats qui ont ouvert très tôt ont été interrogés sur l’accès du public aux données de Covid-19 » par Theresa Waldrop, Rosa Flores et Joe Sutton de CNN – Floride et Géorgie, deux États qui ont été parmi les premiers à annoncer la réouverture des entreprises et des espaces publics après la crise sanitaire, ont été soigneusement examinés pour leurs nouvelles sur les cas Covid -19. En Floride, Rebekah Jones, la responsable du «tableau de bord» de l’État, une page Web montrant le nombre de cas et de décès de Covid-19 en Floride qui ont été salués par le Dr Deborah Birx, dit qu’elle a été retirée du projet et a remis en question l’engagement de l’État à l’accessibilité et la transparence, selon Florida Today. En Géorgie, la collecte de données sur les cas de Covid-19 dans l’État a été remise en question après la publication d’un graphique trompeur sur la page Web du ministère de la Santé publique de l’État, selon un article du Atlanta Journal-Constitution. Vendredi dernier, Jones a annoncé dans un e-mail aux chercheurs et aux personnes qui s’étaient inscrites pour recevoir des mises à jour sur le portail de données qu’elle avait été retirée de son poste au Florida Department of Health, selon Florida Today. « Comme avertissement, je ne m’attends pas à ce que la nouvelle équipe continue le même niveau d’accessibilité et de transparence que j’ai mis au centre du processus au cours des deux premiers mois », a écrit Jones, selon Florida Today. Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a contesté ces allégations lors d’une conférence de presse mardi, se référant à un e-mail de Jones et a affirmé que ses propos avaient été « déformés » et que la situation n’était « pas un problème ».

« US. Un chasseur F-35 de l’Air Force s’écrase en Floride, pilote stable » Reuters « Rama Venkat – Un avion de chasse F-35 de l’US Air Force s’est écrasé mardi soir à l’atterrissage dans une base de Floride et le pilote a été expulsé en toute sécurité », a déclaré l’armée. « Un F-35A Lightning II affecté au 58th Fighter s’est écrasé au moment de l’atterrissage « , a déclaré la base aérienne d’Eglin bit.ly/2AD9IUW sur Twitter, ajoutant que le site de l’accident était sûr. Le pilote était dans des conditions stables et instables. Le F-35A Lightning II est un avion de chasse monomoteur monomoteur fabriqué par Lockheed Martin Corp. Le crash arrive quelques jours après qu’un avion F-22 s’est écrasé près de la base du mors. .ly / 2Zke4e3.

« Assistance du Département de Floride pour la réutilisation des opportunités économiques » du Florida Department of Economic Opportunities – Le Florida Department of Economic Opportunities a publié des mises à jour sur la prise en charge de la réintégration dans le tableau de bord pour les réclamations de service. Au 17 mai, DEO avait payé 896 921 demandeurs pour un total de plus de 2,07 milliards de dollars (2 077 819 903 $). Assistance en cas de pandémie de chômage: Le programme fédéral d’aide en cas de pandémie (PUA) offre des prestations de chômage à ceux qui ne sont pas éligibles au programme d’aide au chômage de l’État de Floride, y compris les entrepreneurs indépendants et les travailleurs indépendants. Les personnes qui ont été affectées par COVID-19 et pensent qu’elles sont éligibles à une aide en cas de pandémie de chômage, peuvent visiter FloridaJobs.org et sélectionner «Soumettre une réclamation» pour demander et être prises en considération pour PUA. Les candidats doivent utiliser les critères suivants lors de la demande de PUA: les personnes qui ont demandé des subventions de l’État pour une aide au réemploi le 5 avril 2020 ou plus tard, et qui ont été jugées inadmissibles aux subventions de l’État en ce qui concerne l’aide au remboursement, ils recevront de plus amples informations sur les demandes du Ministère. Ils peuvent également visiter FloridaJobs.org/cares-act pour plus d’informations sur ces programmes. Conformément aux exigences de la loi CARES, 20 C.F.R. 625.4, et l’article 443.036, FS, ceux qui sont des travailleurs indépendants, des travailleurs contractuels, des travailleurs contractuels ou d’autres personnes qui ont demandé une aide d’État pour une aide à la réadaptation avant le 4 avril 2020 ou avant, doivent postuler à FloridaJobs. org et sélectionnez « Fichier sur demande » pour demander PUA.

« Le vice-président Pence devrait encourager les dirigeants touristiques du centre de la Floride » par Chris Guardaro de WESH – Le vice-président Pence devrait atterrir à l’aéroport international d’Orlando mercredi matin. Sa visite va faire vibrer un aéroport où les officiels constatent une baisse de 91% du trafic par rapport à la même période l’an dernier. Les hôtels de la région d’Orlando ont une capacité de 16% et les visiteurs ne se précipitent pas dans notre région au même rythme que les années précédentes, selon Visit Orlando. « Je suis triste de dire que nous voyons des hôtels et des restaurants prendre des décisions finales de fermer tous les jours », a déclaré Carol Dover. Dover est le chef de la Florida Restaurant and Lodging Association et se joindra au panel de récupération touristique du vice-président. Dover dit que les entreprises ont besoin de plus d’aide du gouvernement fédéral pour survivre et fait pression pour des règles de dépenses assouplies sur le programme de protection des salaires. Douvres dit à WESH 2 que jusqu’à un tiers des restaurants pourraient ne pas ouvrir en raison des retombées économiques du coronavirus. « Certains de ces hôtels rouvriront, mais pas avant le début du voyage. Les gens ne prennent pas de dispositions », a expliqué Dover. Un porte-parole du Orange County Convention Center a déclaré que 50 conventions étaient annulées ou reportées, entraînant un impact économique estimé à plus d’un milliard de dollars. Pence devrait encourager les chefs de file du tourisme mercredi, mais sans fonds de secours supplémentaires, les experts préviennent que de nombreuses entreprises ne se rétabliront pas.

« Coronavirus de Floride: Lab blâmé pour des milliers de tests inexacts qui reviennent » par Mahsa Saeidi de WFLA – La société de laboratoire a accusé des milliers de résultats inexacts des tests COVID-19, rompant le silence. « Toutes ces absurdités selon lesquelles les tests ne sont pas fiables et ne sont pas stockés correctement sont des mensonges », a déclaré Rick Martin, PDG du laboratoire moléculaire MicroGenDX. « Ils veulent un bouc émissaire. » L’entreprise de soins de santé de Floride, AdventHealth, a déclaré qu’il est possible que jusqu’à 33 000 patients en Floride ayant effectué des tests COVID-19 aient reçu des résultats incorrects ou n’en aient reçu aucun. AdventHealth le blâme directement sur un laboratoire tiers; cependant, ils ont refusé d’identifier ce laboratoire. « Êtes-vous le PDG du laboratoire avec lequel AdventHealth a des liens? » a demandé le journaliste d’investigation Mahsa Saeidi. « Oui, » dit Martin. « Je comprends que les gens sont en colère. » Linda Misner a été testée le 1er mai mais n’a toujours aucune idée qu’elle est positive pour COVID-19. 8 On Your Side travaille pour vous aider à obtenir des réponses. « C’était très frustrant de ne pas obtenir de résultats », a déclaré Misner. Selon Martin, MicroGenDX a traité près de 60 000 tests pour AdventHealth, y compris ceux actuellement en question. AdventHealth prétend avoir notifié les organismes de réglementation appropriés et n’avoir aucune confiance dans la fiabilité des tests. Martin a riposté mardi en disant que son entreprise travaillait avec les meilleures institutions depuis plus d’une décennie. « Donc, si cela a été positif, ils peuvent lui faire confiance », a déclaré Martin. 8 On Your Side a demandé pourquoi AdventHealth dit le contraire. « Parce qu’ils ont examiné le stockage des échantillons », a déclaré Martin, « ils ont émis l’hypothèse que ces échantillons n’étaient plus viables ».

« La Cour suprême de Floride entendra l’affaire entre le comté d’Alachua et le shérif Sadie Darnell » par le personnel de la WCJB – Une bataille juridique entre le comté d’Alachua et le shérif Sadie Darnell est dirigée vers la Cour suprême de l’État. Le tribunal a annoncé mardi qu’il accepterait la juridiction sur l’affaire, qui se concentre sur la capacité du shérif à transférer de l’argent dans son budget sans l’approbation du comté. Un tribunal inférieur s’est rangé du côté du shérif l’année dernière. Les résumés initiaux doivent être soumis avant qu’une date d’audience puisse être établie.

« CDC, Floride, rapporte des nombres de tests de coronavirus très différents » par Naseem S. Miller par Orlando Sentinel – Le nombre de tests COVID-19 effectués en Floride est beaucoup plus élevé dans les données rapportées par le CDC que rapporté par l’État, selon une nouvelle analyse qui définit l’écart « une cause de préoccupation ». Au 16 mai, l’État avait effectué près de 700 000 tests COVID-19, selon le Florida Department of Health; Les Centers for Disease Control and Prevention ont signalé que la Floride a effectué plus de 900 000 tests COVID-19. Avec une différence de 33% entre les deux agences, la Floride est l’un des 10 États à signaler des écarts aussi importants dans les nombres de tests, la Floride étant le cas le plus extrême, selon une analyse du projet de surveillance COVID, qui a comparé les cas, les décès et les nombres de tests signalés par chaque État et le traqueur de données du CDC. Bien que le nombre de cas et de décès en Floride coïncide étroitement avec ceux du CDC, les données du test ne l’ont pas fait, ce qui soulève des doutes quant à la fiabilité des données. De bonnes données ne sont pas seulement importantes pour gagner la confiance du public, elles aident également les chercheurs et les scientifiques à prendre des mesures pour protéger la santé des gens, a déclaré le Dr Jay Wolfson, doyen associé principal pour les politiques et pratiques de santé au Morsani College of Medicine de l’Université de Floride du Sud. «Pendant des années, nous avons financé le service de santé. Nous avons réduit le personnel. Nous avons réduit les fonctions. Nous avons réduit l’analyse des données, de sorte que lorsque nous avons quelque chose comme ça, soudain, nous tombons sur nous, nous avons désespérément besoin de avoir des informations en temps quasi réel sur qui tombe malade et où il tombe malade et quel type de symptômes ils voient « , a déclaré Wolfson. « Si nous n’avons pas de données valides, nous volons littéralement à l’aveugle. »

« DeSantis: C’est un » pas de problème « que la femme qui a conçu le tableau de bord du coronavirus de Floride a été évincée » Andrew Krietz du WTSP – Alors que les chefs d’État appellent à une enquête sur le retrait de la femme qui a conçu le tableau de bord primé COVID-19 de la Floride, le gouverneur Ron DeSantis a qualifié mardi la situation de « sans problème ». Rebekah Jones a été chargée de publier des données COVID-19 sur le site, qui suit les cas, les décès, les hospitalisations et plus quotidiennement – au moins deux fois par jour pendant le pic de la pandémie. Dans un e-mail daté du 15 mai, envoyé à un groupe de personnes qui reçoivent des mises à jour sur le coronavirus et obtenues de 10 enquêtes via une source d’USF Health, Jones a déclaré que son bureau avait cessé de maintenir le système le 5 mai.  » pour des raisons au-delà de la volonté.  » Jones a également affirmé que l’État apportait « de nombreux changements » à la façon dont les données sont présentées. Les chefs de gouvernement ont utilisé des données de cas vitales pour prendre des décisions sur la façon de réagir à la propagation de COVID-19. « Je recommanderais d’être diligent dans les utilisations respectives de ces données », a écrit Jones. Le sénateur de l’État, José Javier Rodríguez, démocrate de Miami, a depuis demandé à DeSantis une enquête. Nikki Fried, le commissaire démocrate de l’État pour l’agriculture et les services aux consommateurs, a tweeté les « données censurées » du ministère de la Santé de la Floride et a sapé la confiance du public.

EN SAVOIR PLUS SUR LE FLORIDIAN

« Les commentaires de Susan Rice en 2017 ont refait surface, niant la connaissance de la surveillance de l’équipe Trump en haussant les sourcils. » par Joseph A. Joseph A. Wulfsohn de Fox News – Un clip de trois ans de l’interview avec l’ex-conseillère à la sécurité nationale Susan Rice a refait surface mardi après le courriel déclassifié envoyé dans le dernier jour de l’administration Obama. Lors d’une apparition en avril 2017 dans PBS News Hour, Rice a été interrogée sur les révélations concernant les membres de l’équipe de transition du président Trump qui avaient été sélectionnés avant de prendre ses fonctions. « Au cours des dernières heures, nous avons suivi une révélation par le président du comité du renseignement de la Chambre, Devin Nunes, que, essentiellement, au cours des derniers jours de l’administration Obama, pendant la transition après l’élection du président Trump, que lui et les gens autour de lui ont peut-être été surpris par la surveillance des étrangers et leur identité a peut-être été divulguée. En savez-vous quelque chose? « , a demandé Judy Woodruff, présentatrice de PBS. « Je n’en sais rien », a déclaré Rice à l’époque. « J’ai été surpris de voir les rapports du président Nunes sur ce point aujourd’hui. » Rice a ensuite pivoté sur l’accusation de Trump selon laquelle le président de l’époque, Barack Obama, l’avait « intercepté » lors des élections de 2016, insistant sur le fait que « rien de tel ne s’était produit ». Il a ensuite insisté sur le fait « qu’aucun président, aucune Maison Blanche ne peut ordonner la surveillance d’un autre citoyen américain. Cela ne peut provenir du ministère de la Justice qu’avec l’approbation d’un tribunal de la FISA ».

« Le juge autorise le processus de fraude contre Trump, la famille et la société » par Erica Orden de CNN – Un juge fédéral a autorisé lundi un procès fédéral à accuser le président Donald Trump, ses trois enfants aînés et son entreprise de collaborer à un plan de marketing frauduleux pour s’attaquer aux investisseurs. Le procès, initialement déposé en octobre 2018 et modifié quelques mois plus tard, affirme qu’en échange de paiements « secrets », Trump et trois de ses enfants adultes ont utilisé son ancienne émission de téléréalité « The Celebrity Apprentice » et d’autres événements promotionnels tels que véhicules pour augmenter ACN Opportunity, une société de marketing des télécommunications liée à une organisation à but non lucratif qui a utilisé la marque Trump pour attirer les adolescents. Le procès accuse également Trump de tirer parti des pauvres et des vulnérables, alors que les gens cherchent « à s’enrichir en fraudant systématiquement les personnes économiquement marginalisées qui cherchent à investir dans leur éducation, à créer leur propre petite entreprise et à poursuivre le rêve américain ». « En pesant les deux facteurs » les plus critiques « – la probabilité de succès sur le fond et le préjudice irréparable – l’un par rapport à l’autre, tout préjudice que les défendeurs et l’ACN pourraient subir en poursuivant le litige pendant l’appel en cours ne dépasse pas la forte probabilité que les défendeurs et ACN ne réussissent pas en appel « , a écrit à son avis la juge du tribunal de district américain Lorna Schofield. Un avocat de Trump n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Quatre plaignants anonymes ont porté plainte, notamment ce que des documents judiciaires décrivent comme un agent de santé, un travailleur indépendant qui était autrefois sans-abri et un chauffeur-livreur de nourriture.

«Le comité sénatorial approuve le candidat au poste de directeur du renseignement national » par Warren P. Strobel du WSJ – Le comité sénatorial du renseignement a approuvé la nomination du représentant John Ratcliffe à la tête du renseignement lors d’un vote de parti, ce qui a éloigné le républicain du Texas du poste de directeur du renseignement national pour le Le président Trump. La nomination de M. Ratcliffe sera maintenant acceptée par le Sénat. Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que le vote aurait lieu « dès que possible ». S’il est confirmé, M. Ratcliffe assumera le rôle de directeur du renseignement national Richard Grenell. Le poste supervise et coordonne 17 agences de renseignement américaines avec des budgets annuels de plus de 80 milliards de dollars et des dizaines de milliers d’employés. Un responsable du comité des renseignements a déclaré que le vote du panel à huis clos était conforme au parti, avec huit républicains soutenant la nomination et sept démocrates s’y opposant. Ratcliffe, membre du Congrès pour un troisième mandat, est membre du House Intelligence Committee et ancien avocat américain du district oriental du Texas. Les législateurs démocrates se méfiaient de lui, affirmant qu’il n’avait pas les qualifications nécessaires pour diriger les agences de renseignement américaines et était une pom-pom girl partisane pour M. Trump lors de la destitution du président. Le directeur du renseignement national est traditionnellement considéré comme un poste non partisan. Lors de son audience de confirmation, Ratcliffe s’est engagé à garder la politique hors de la collecte et de l’analyse des services secrets.

« Après les avertissements américains, l’Iran affirme que sa marine fonctionnera toujours dans le Golfe » par Parisa Hafezi de Reuters – La marine iranienne maintiendra des missions régulières dans le Golfe, selon des informations de l’agence de presse ISNA mercredi, un jour après que les États-Unis avaient averti les marins de ne pas se rendre aux navires de guerre américains. « Les unités navales de la République islamique d’Iran dans le golfe Persique et le golfe d’Oman poursuivront leurs missions régulières selon des principes professionnels comme par le passé », a déclaré l’ISNA à un responsable militaire anonyme. L’avertissement américain aux marins a suivi la menace du président américain Donald Trump le mois dernier de tirer sur tous les navires iraniens harcelant les navires de la marine américaine. Il comando centrale delle forze navali statunitensi con sede in Bahrain ha dichiarato in una nota che la sua comunicazione è stata « progettata per migliorare la sicurezza, ridurre al minimo le ambiguità e ridurre il rischio di errori di calcolo ». Segue un incidente del mese scorso in cui 11 navi iraniane si sono avvicinate alle navi della Marina e della Guardia costiera nel Golfo in quello che i militari statunitensi hanno definito un comportamento « pericoloso e provocatorio ». Teheran ha accusato il suo avversario di vecchia data per l’incidente. L’attrito tra Teheran e Washington è aumentato dal 2018, quando Trump ha lasciato l’accordo nucleare iraniano del 2015 con sei potenze e ha reintrodotto sanzioni sul paese che ha paralizzato la sua economia.

« I pazienti con coronavirus nel nuovo cluster cinese presentano sintomi diversi da Wuhan » di Brie Stimpson di Fox News – Secondo quanto riferito, i pazienti affetti da coronavirus nella Cina nord-orientale stanno impiegando più tempo a riprendersi dal virus e ad esibire sintomi rispetto ai pazienti dell’epidemia originale a Wuhan, ha detto martedì uno dei principali medici cinesi alla TV di stato. Il dottor Qiu Haibo, che si prende cura dei pazienti nel nord-est, ha detto che il periodo di incubazione di più di due settimane sta rendendo difficile impedire la diffusione del virus e potrebbe mostrare che il virus sta cambiando, ha riferito Bloomberg. Anche i pazienti nel nord-est hanno principalmente danni ai polmoni piuttosto che nel loro cuore, reni e stomaco come a Wuhan. Almeno 46 casi sono comparsi in tre città a nord del confine con la Corea del Nord – Jilin City, Shulan e Shengyang – che sono di nuovo bloccati. Di quelli infetti, 26 sono stati ricoverati in ospedale, secondo Bloomberg. Il mese scorso, uno studio dell’Università di Zhejiang ad Hangzhou, in Cina, ha scoperto che il virus era mutato in almeno 30 diverse mutazioni genetiche. « Lo sviluppo di farmaci e vaccini, sebbene urgente, deve tener conto dell’impatto di queste mutazioni che si accumulano, in particolare le mutazioni fondanti, per evitare potenziali insidie », ha detto lo studio. Le differenze, tuttavia, potrebbero essere dovute al fatto che solo i pazienti più malati venivano curati quando il virus ha sopraffatto Wuhan per la prima volta e ora i medici possono prestare maggiore attenzione al modo in cui si manifestano i sintomi.

« Le città in crisi di denaro vogliono che gli Stati offrano loro una fetta più ampia di aiuti congressuali » di Tami Luhby della CNN – Di fronte a gravi crisi di bilancio, le città vogliono che gli Stati diano loro una fetta più grande degli aiuti di coronavirus approvati dal Congresso alla fine di marzo. La National League of Cities ha compilato un rapporto che elenca 32 stati che stanno « trattenendo i finanziamenti dalla maggior parte dei governi municipali, compresi tutti i comuni piccoli e rurali, senza indicare quando, o se, i fondi saranno mai resi disponibili ». Gli stati includono California, Florida, Georgia, Michigan, New York e Carolina del Sud. Il rapporto è stato distribuito ai senatori lo scorso giorno e sarà inviato a tutti i membri del Congresso per aiutare a sostenere che le città hanno bisogno di assistenza federale più diretta, ha detto la Lega. I legislatori hanno chiesto come vengono utilizzati i 150 miliardi di dollari che hanno già fornito agli stati e alle località. « Gli Stati non sanno se ci saranno ulteriori dollari in uscita dal governo federale, quindi questo li sta inducendo a distribuire tutti questi dollari in questo momento », ha dichiarato Clarence Anthony, direttore esecutivo della lega. « Devono resistere e assicurarsi che, nonostante ciò, siano in grado di occuparsi anche di quelle carenze di bilancio dello Stato ». The coronavirus has blown major holes in many state and local budgets as tax revenues plunge amid widespread layoffs and stay-at-home orders, which are slowly starting to lift. Congress allocated $150 billion to help states and large municipalities cover coronavirus-related expenses as part of a $2 trillion relief package, known as the CARES Act. But only 36 municipalities meet the criteria of having more than 500,000 residents, according to the league.

“Trump Administration Extends Order Blocking Migrants at Borderby WSJ’s Michelle Hackman and Andrew Restuccia – The Trump administration extended a public-health order allowing it to reject migrants crossing U.S. borders without giving them access to the asylum system until the government determines the new coronavirus no longer poses a danger to the public. The Centers for Disease Control and Prevention published the indefinite extension on Tuesday. The order was introduced in March for a duration of 30 days and extended in April for another 30 days. The public-health order allows the government to turn back any migrants it encounters crossing the border—including unaccompanied children and anyone asking for humanitarian protection—without taking them into custody or allowing them to file asylum claims. It is distinct from restrictions on nonessential travel across the Mexican and Canadian borders, which were introduced at the same time but which the government extended for only an additional 30 days on Tuesday. “This order has been one of the most critical tools the department has used to prevent the further spread of the virus and to protect the American people,” acting Homeland Security Secretary Chad Wolf said in a written statement.

“Plaintiff in Roe v. Wade U.S. abortion case says she was paid to switch sides” by Reuters’ Jill Serjeant – Norma McCorvey, the woman known as “Jane Roe” in the landmark 1973 U.S. Supreme Court Roe v. Wade ruling legalizing abortion, said she was lying when she switched to support the anti-abortion movement, saying she had been paid to do so. In a new documentary, made before her death in 2017 and due to be broadcast on Friday, McCorvey makes what she calls a “deathbed confession.” “I took their money and they took me out in front of the cameras and told me what to say,” she says on camera. “I did it well too. I am a good actress. Of course, I’m not acting now.” “If a young woman wants to have an abortion, that’s no skin off my ass. That’s why they call it choice,” she added. “AKA Jane Roe,” will be broadcast on the FX cable channel on Friday but was made available to television journalists in advance. It traces McCorvey’s troubled youth, how she became the poster child of abortion rights and her about-face in the 1990s when she announced she was baptized as a born-again Christian who campaigned against abortion. The documentary was filmed in the last months of her life before her death at age 69 in 2017 in Texas. The 1973 Supreme Court ruling has for decades been the focus of a divisive political, legal and moral debate. The Rev. Robert Schenck, one of the evangelical pastors who worked with McCorvey after her conversion to Christianity in the mid-1990s, looked stunned as he was shown her interview as part of the documentary.

“Planned Parenthood affiliates improperly applied for and received $80 million in coronavirus stimulus funds, feds say” by Fox News’ Gregg Re and Alex Pfeiffer – Thirty-seven Planned Parenthood affiliates applied for and received a total of $80 million in loans from the Paycheck Protection Program (PPP), Fox News’ “Tucker Carlson Tonight” has learned — and now the federal government wants the money back, saying the affiliates should have known they weren’t eligible for the coronavirus stimulus payouts. The Small Business Administration (SBA) is reaching out to each involved Planned Parenthood affiliate explaining that affiliates of larger organizations with more than 500 employees aren’t eligible for PPP distributions, Fox News is told. The Planned Parenthood Federation of America (PFFA) alone has had more than 600 employees. A Planned Parenthood affiliate in Metropolitan Washington (PPMW), for example, will receive a letter stating that although self-certified that it was eligible for a $1,328,000 PPP loan in accordance with the SBA’s affiliation rules, it will need to return the money. PPMW’s request for money from the Trump administration came just months after the affiliate’s president and CEO, Laura Meyers, promised to turn down federal funds. “Planned Parenthood is never going to allow the Trump-Pence administration to bully us into withholding critical health information from our patients,” Meyers said last August, after the White House banned Planned Parenthood clinics from making abortion referrals if they wanted to continue receiving federal funds. At the time, Planned Parenthood vowed to give up federal funds entirely, rather than comply with the order.

“Lindsey Graham wants new probe into Russia investigation to be wrapped before election” by CNN’s Manu Raju and Jeremy Herb – Senate Judiciary Chairman Lindsey Graham said Tuesday he wants to finish up his investigation looking at the origins of the FBI’s investigation into the Russia investigation by September or October and release a public report before the election. “I want to do it before the election — I want to get all the information out there,” Graham told reporters in the Capitol on Tuesday. The South Carolina Republican also sought help from the acting director of national intelligence Tuesday to declassify additional information related to the “unmasking” of Americans that occurred during the Trump transition. Graham has announced his committee plans to vote on June 4 on a broad authorization to subpoena witnesses and documents related to the FBI’s Russia investigation that became former special counsel Robert Mueller’s probe, and foreign surveillance warrants obtained on a Trump adviser. Graham dismissed concerns it would look political, saying he had been “planning this for a long time.” “I’m trying to explain to the American people what happened in Crossfire Hurricane,” Graham said, a reference to the FBI’s codename for the Russia investigation. “I gave Mueller all the space he needed to do his job. He’s done his job, we got the Mueller report, we’re going to do this by October.”

“U.S.-China Tensions Rise as Trump Accuses WHO of Pro-China Bias” by WSJ’s Gordon Lubold and Drew Hinshaw – President Trump’s threat to cut off funding to the World Health Organization and revoke U.S. membership over the group’s handling of the coronavirus heightened tensions with China and sparked a new round of accusations between the two countries. In a four-page letter to WHO Director-General Tedros Adhanom Ghebreyesus on Monday, Mr. Trump said the organization had shown an “alarming lack of independence” from Beijing and failed to adequately respond as Chinese government officials sought to cover up the emerging health threat. The WHO has contested many of the assertions Mr. Trump made in the letter, which came as the organization convened a virtual 194-nation summit to evaluate the global response to the pandemic, and China’s Foreign Ministry spokesperson, Zhao Lijian, accused the U.S. of “trying in vain to slander China’s prevention and control efforts in order to distract from its own mishandling of the crisis.” Wu Zunyou, a chief expert at China’s Center for Disease Control and Prevention, said Tuesday that China shared information with the WHO and other countries in the early days of the epidemic quickly and transparently. U.S.-China relations have deteriorated in recent months as each side has aired allegations about the virus’s origins. Global health officials broadly agree that the outbreak originated in China, with many of the first confirmed cases of the new virus linked to a large animal and seafood market in Wuhan. Scientists say the virus likely came originally from bats—but it isn’t known exactly where or how it jumped to humans. Chinese officials have suggested, without presenting evidence, that the outbreak stemmed from U.S. soldiers visiting Wuhan for a sports competition, which Washington denies and many scientists have dismissed as groundless.

President Donald Trump @realDonaldTrump@FoxNews is no longer the same. We miss the great Roger Ailes. You have more anti-Trump people, by far, than ever before. Looking for a new outlet!

Chuck Schumer – “This administration has been totally derelict in coming up with a testing program.”

Everyone is too busy looking for an open barbershop today…Kidding

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *