Always On Nutrition Running

L’exercice après le jeûne augmente-t-il la perte de graisse?

Perde de graisse

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous avez probablement entendu dire que faire du cardio le ventre vide le matin entraîne une plus grande perte de graisse. La théorie derrière cela est que les réserves de glucides s’épuisent le matin du jeûne nocturne et que votre corps utilisera alors les graisses stockées comme source d’énergie.1. Cette théorie semble plausible, mais y a-t-il des recherches à l’appui de cela? Cet article expliquera si l’exercice le matin à jeun entraîne une perte de graisse plus importante que l’exécution du même exercice après avoir mangé.

Les différences individuelles affectent la perte de graisse pendant l’exercice

Souvent, une théorie qui semble avoir un sens théoriquement ne fonctionne pas dans le monde réel. Ce qui se passe dans un laboratoire peut être radicalement différent de ce qui se passe dans le corps humain. Cela semble être le cas pour brûler plus de graisse pendant l’exercice à jeun. Il existe de nombreux facteurs qui influencent la quantité de graisses ou de glucides stockés que nous utilisons pendant l’exercice, notamment: la différence d’hormones, la forme physique d’une personne et l’activité enzymatique1. Le corps de chaque personne réagit différemment à l’exercice, ce qui rend difficile la prévision de la perte de graisse individuelle due à l’exercice.

La perte de graisse corporelle n’est pas mesurée directement par la répartition des graisses accumulées pendant l’exercice

Des études ont montré que nous ne pouvons pas mesurer l’oxydation des graisses (décomposition des graisses stockées par l’énergie) uniquement en examinant la lipolyse des graisses (décomposition des graisses stockées). Pendant l’exercice HIIT, il y a une réduction du flux sanguin vers le tissu adipeux, mais la perte de graisse est plus importante lors du maintien de cette intensité d’exercice élevée par rapport à un exercice de faible intensité1.

Une étude a mesuré les différences d’oxydation des graisses entre les sujets qui ont jeûné ou mangé pendant un exercice de faible intensité2. Il a été découvert que, bien que la lipolyse des graisses ait été réduite de 22% dans le groupe nourri pendant l’exercice, il n’y avait aucune différence dans l’oxydation des graisses entre les groupes à 80-90 minutes de cycle. Après 90 minutes, l’oxydation des graisses était plus importante chez les sujets à jeun.

Une autre étude qui a mesuré l’oxydation des graisses au cours du cycle d’intensité modérée n’a trouvé aucune différence dans l’oxydation des graisses entre le groupe à jeun et non à jeun malgré une réduction de 20-25% de la lipolyse des graisses dans le groupe a jeûne.

Changements dans la composition corporelle après un jeûne ou un exercice sans jeûne

Une étude de 2014 qui a mesuré les changements dans la composition corporelle chez les femmes effectuant des exercices d’aérobie après le jeûne ou le non-jeûne a révélé que, bien que les deux groupes aient perdu une quantité importante de poids, il n’y avait pas de différences dans les changements de la composition corporelle entre les groupes3.

Une étude de 2011 a comparé la perte de graisse corporelle chez des sujets effectuant des exercices d’intensité modérée pendant le jeûne ou après un petit repas4. De façon assez surprenante, les auteurs ont constaté que non seulement la perte de graisse corporelle n’était pas plus élevée à jeun, mais qu’il pouvait être utile de manger un repas léger avant de faire de l’exercice.

résumé

  • Les différences individuelles de physiologie rendent difficile la prévision de la perte de graisse pendant l’exercice
  • Nous ne pouvons pas mesurer l’oxydation des graisses (décomposer les molécules de graisse en énergie) uniquement en mesurant les niveaux de lipolyse des graisses (dégradation des lipides) observés pendant l’exercice, car des études ont trouvé des différences dans la lipolyse des graisses pendant l’exercice. mais aucune différence dans l’oxydation des graisses qui en résulte
  • L’intensité de l’exercice a une forte influence sur la perte de graisse, HIIT produisant la plus grande perte de graisse
  • Des études n’ont trouvé aucune différence dans la modification de la composition corporelle après un exercice à jeun par rapport à un état sans jeûne, tandis qu’une étude a révélé qu’il peut être conseillé de consommer un repas léger avant l’exercice pour améliorer la perte de graisse

sources

  1. Schoenfeld, B. (2011). Le cardio après une nuit maximise-t-il rapidement la perte de graisse? Journal de résistance et de conditionnement, 33(1), 23-25.
  2. Horowitz, J.F., Mora-Rodriguez, R., Byerley, L.O., & Coyle, E. F. (1997). La suppression lipolytique après l’ingestion de glucides limite l’oxydation des graisses pendant l’exercice. Journal américain de physiologie-endocrinologie et métabolisme, 273(4), E768-E775.
  3. Horowitz, J.F., Mora-Rodriguez, R., Byerley, L.O., & Coyle, E. F. (1997). La suppression lipolytique après l’ingestion de glucides limite l’oxydation des graisses pendant l’exercice. Journal américain de physiologie-endocrinologie et métabolisme, 273(4), E768-E775.
  4. Paoli, A., Marcolin, G., Zonin, F., Neri, M., Sivieri, A., et Pacelli, Q. F. (2011). Faire du jeûne ou de l’alimentation pour améliorer la perte de graisse? Influence de l’apport alimentaire sur la relation respiratoire et la consommation excessive d’oxygène après l’exercice après l’entraînement en résistance. Magazine international de nutrition sportive et métabolisme de l’exercice, 21(1), 48 à 54.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *